Gros plan sur….

LA FIGUE DE BARBARIE EN TUNISIE

« J’ai toujours pensé que le jour où
on arriverait à transformer les cactus
qui poussent le long des routes
en or, les Tunisiens seraient
les plus riches du monde ».

Le figuier de Barbarie pousse partout en Tunisie, et sans pesticide. C’est une ressource presque gratuite mais qui peut avoir une forte valeur ajoutée avec l’extraction d’huile de pépin bio.

C’est un produit qui est en passe de détrôner l’huile d’argan !
L’engagement est grand car il faut une tonne de fruits pour produire 1 litre du précieux liquide qui peut se vendre jusqu’à 3000 TND/1000 € (chiffres de 2019).

Une plante mexicaine

Le figuier de Barbarie a été importé du Mexique par les colons espagnols et s’est ensuite adapté aux terroirs du pourtour méditerranéen, particulièrement dans les pays du Maghreb.
Les feuilles (“raquettes”) servent d’aliment pour le bétail, les fleurs pour l’apiculture et les fruits regorgent de vitamine C. Ils sont beaucoup appréciés des Tunisiens.

Une plante miracle

Longtemps considéré comme invasif,
le figuier de Barbarie est aujourd’hui cultivé en Tunisie pour être exploité.
L’huile extraite de ses pépins a des bienfaits multiples : elle diminue le taux de sucre dans le sang, combat les migraines, les problèmes digestifs et le stress.
Elle est aussi cicatrisante et anti-âge.

Des accords commerciaux avec l’UE

Les accords commerciaux entre la Tunisie et l’Union Européenne touchent l’ensemble des produits agricoles mais à différents degrés d’exonération fiscale.
Les dattes mais aussi les citrons frais, les grenades, les figues de barbarie et les mandarines bénéficient d’une exonération totale toute l’année sans être limités par un quota.


Et si être agripreneur c’était être visionnaire ?


%d blogueurs aiment cette page :