Bénéfices écologiques de l’agriculture durable

Apiculture au nord ouest de la Tunisie
Apiculture au nord-ouest de la Tunisie (BY-ND / GIZ – Nadine Guenther)

L’adoption de l’agriculture durable préserve les ressources naturelles , maintien la biodiversité, Maintien des paysages agricole et agro-pastoraux et aussi la réduction des émissions de gaz à effet de serre.


Préservation des ressources naturelles et maintien de la biodiversité

L’agriculture durable a un impact positif sur l’environnement et les ressources naturelles : elle utilise en général 30 % moins d’énergie (souvent fossile) par unité de récolte par rapport à l’agriculture conventionnelle (résultant en moins d’émission de produits chimiques et pollution dans l’environnement) ; elle maintien la qualité de sols, appui la réduction de l’érosion et de la dégradation de sols, et favorise la conservation de l’eau.

L’agriculture durable, à travers l’application des bonnes pratiques, augmente aussi la biodiversité et favorise des écosystèmes sains et la gestion durable des ressources naturelles, tout en garantissant une sécurité alimentaire. La production agricole et alimentaire dépend de la biodiversité mais elle peut aussi l’appauvrir pour augmenter les quantités d’aliments produites. L’agriculture durable permet d’accroître les activités agricoles pour augmenter les quantités d’aliments produits sans bouleverser l’interdépendance entre les organismes vivants. L’agriculture durable évite les monocultures et favorise la polyculture et l’élevage extensif et intégré. La protection de la biodiversité d’une exploitation agricole passe aussi par l’aménagement de réserves favorables au développement des espèces que l’on souhaite favoriser et par la connexion de ces îlots pour favoriser leur alimentation et leur reproduction. Une autre dimension de l’aménagement d’une exploitation agricole en faveur de la biodiversité est de permettre aux espèces animales (insectes, oiseaux etc.) de passer facilement d’un biotope à l’autre.

Maintien des paysages agricole et agro-pastoraux

La promotion de l’espace rural et l’entretien des paysages cultivés font partie des principaux objectifs de l’agriculture durable. Bien souvent, les paysages ruraux perçus comme « beaux » sont aussi le reflet de pratiques agricoles adaptées aux conditions pédoclimatiques locales et écologiquement durables. Ainsi, les paysages de prairies et de cultures alternées, tout comme les paysages maillés de haies, talus et espaces boisés, sont souvent préférés visuellement aux paysages sans alternance de cultures, ou trop ouverts, ou encore fermés par la forêt. L’agriculture durable favorise l’agro-foresterie et l’agro-tourisme, en même temps valorisant et préservant les paysages.

Réduction des émissions de gaz à effet de serre

L’agriculture durable favorise des bonnes pratiques reconnues par leur potentiel de réduction de gaz à effet de serre (GES). L’introduction de légumineuses dans les rotations est un levier efficace de réduction des émissions de gaz à effet de serre. La fixation symbiotique constitue ainsi le seul levier pour accroître le taux d’azote dans les sols. Aussi, l’amélioration de l’alimentation animale est de nature à réduire la fermentation entérique.

Voir les Bénéfices sociaux.

Voir les bénéfices économiques.

Publicités