Agriculture durable !

Concepts de développement durable

Le développement durable cherche à prendre en compte simultanément l’équité sociale, l’efficacité économique et la qualité environnementale. Il est censé pouvoir combiner plusieurs exigences :

  • satisfaction des besoins essentiels des générations actuelles et futures, en rapport avec les contraintes démographiques (eau, nourriture, éducation, santé, emploi)
  • amélioration de la qualité de vie (services sociaux, logement, culture etc.)
  • respect des droits et des libertés de la personne
  • renforcement de nouvelles formes d’énergies renouvelables (éolienne, solaire, géothermique), etc.
Piliers de la durabilité

Le développement durable se base sur l’interaction de 3 piliers

Rayon des produits agricole dans une grande surface

  • Pilier économique orienté vers la création des richesses et l’amélioration des conditions de vie matérielles

 

 

Apiculture au nord ouest de la Tunisie

 

 

La cueillette des abricots (BY-ND/GIZ- Nadine Guenther)

  • Pilier social qui est fondé sur la satisfaction des besoins en santé, éducation, habitat, emploi, mais aussi en équité et la réponse aux aspirations démocratiques. Ceci suppose l’intégration des problématiques de bonne gouvernance (mesures législatives, institutions représentatives et transparentes, lutte contre la corruption.) etc.
Relation entre les piliers de la durabilité

piliers de durabilité

L’agriculture durable s’inscrit dans le cadre plus général du développement durable et vise à promouvoir et à pratiquer une agriculture économiquement viable et socialement équitable qui ne nuit ni à l’environnement ni à la santé.

Ces principes sont basés sur les 3 piliers du développement durable et la reconnaissance du fait que les ressources naturelles ne sont pas infinies et qu’elles doivent être utilisées de façon judicieuse pour garantir durablement la rentabilité économique, le bien-être social, et le respect de l’environnement et la biodiversité.

L’agriculture durable poursuit les objectifs suivants :

  • répondre aux besoins des populations
  • garantir une production suffisante mais s’orienter vers la qualité plus que vers le rendement
  • réduire les écarts de richesse
  • garantir l’équilibre du milieu naturel et préserver la biodiversité
Publicités