Bonne pratique : le séchage solaire

Séchage Solaire des piments rouges destiné à la transformation, en provenance de plusieurs agriculteurs adhérents à une SMSA (By-ND-GIZ/Firas Khlifa)
Le séchage solaire des piments rouges dans la région de Kairouan (BY-ND / GIZ – Firas Khelifa)

Le séchage est un procédé qui consomme beaucoup d’énergie et afin de réduire le coût de la facture énergétique, les transformateurs recourent de plus en plus fréquemment aux énergies renouvelables et principalement à l’énergie solaire par l’utilisation des séchoirs solaires. L’utilisation de séchoirs solaires présente aussi plusieurs avantages par rapport au séchage naturel car la durée du séchage est moins longue et les pertes suite à l’altération de la qualité du produit ou au pourrissement ou au développement de maladie peuvent être réduites jusqu’ 50 %.


Définition et identification :

Le séchage constitue l’un des principaux moyens de conservation des denrées alimentaires périssables car en éliminant l’eau, on inhibe l’action des germes microbiens (levures, moisissures, bactéries) responsables du pourrissement des produits
Impacts sur la durabilité : Le séchage solaire permet de prolonger la durée de vie des produits mais il réduit aussi le poids et le volume des produits avec des impacts positifs sur les frais de transport. De par son faible coût, cette technologie est très accessible au plus grand nombre et dans un pays ou le taux d’ensoleillement est élevé elle permet aussi de réduire l’émission de gaz à effets de serre. Le séchage au sein de l’exploitation agricole permet une augmentation de la valeur ajoutée et un meilleur étalement des ventes en dehors des pics de production souvent caractérisés par des prix de vente faible.
Domaine d’application :

Le séchage solaire peut être utilisé pour un grand nombre de produits agricoles et plus particulièrement pour les tomates et les plantes aromatiques et médicinales mais aussi pour certain fruits (abricot, figue,…).
Implémentation :

Il existe plusieurs types de séchoirs solaires allant du séchoir semi-industriel au séchoir individuel. A titre d’exemple, on peut retenir les séchoirs tunnel qui sont destinés au séchage de récoltes importantes et les séchoirs serre plus adaptés au séchage artisanal de fruits et légumes dont la teneur en eau initiale est importante et qui nécessitent de longues durées de séchage.

Document à télécharger

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s